L'Association des Boutons de Saule

Pic nic a4

par Antoine Tassel

 L'histoire de l'association

 

 

Depuis toujours

 

Depuis toujours, les habitants de l'île se sont défendu face aux crues de la Loire.

Depuis toujours, ils se sont battus pour défendre le droit de vivre sur cette île inondable malgré les pressions de l'administration "continentale".

Depuis toujours, c'est leur solidarité qui leur a permis de résister.

Depuis toujours, cette façon de vivre ensemble se transmettait de génération en génération.

Depuis toujours, les natifs de l'île étaient appelés "Boutons de Saule".

 

Et aujourd'hui

 

Avec la fin du vingtième siècle la population change. Elle se renouvelle rapidement. Ce sont des personnes qui viennent sans attache particulière à l'île. Il faut trouver une façon nouvelle d'envisager la vie avec la crue, une nouvelle façon de défendre ce mode de vie face aux velléités de l'administration de faire disparaître cet habitat (volonté permanente depuis Colbert), une nouvelle façon de nous rendre solidaires face aux menaces naturelles et autres, une nouvelle façon de transmettre cette culture particulière.

 

A l'approche de l'an 2000, l'idée d'organiser un tour de l'île est lancée : "Faire aimer l'île, c'est aussi la défendre !". Cet argument entraine l'adhésion de toute une équipe. Après le premier, les organisateurs y prennent goût et en ferons 9 autres. Rapidement, nous nous aperçûmes que faire aimer l'île ne suffisait pas, il fallait la défendre ! L'idée d'une association était née. Elle fut effective en 2002.

 

Mais quel nom donner à cette association ?

 

A partir des années 50, les natifs de l'île se font de plus en plus rares, les naissances se font en maternité, "sur le continent". En conséquence, les authentiques "Boutons de Saules" sont en train de devenir une « espèce en voie de disparition ». Généreusement, les anciens ont accepté que l’association adopte le nom de « Boutons de saule ».

 

Les buts de l'association sont clairs, toutes actions pour :

- faire découvrir, connaître, aimer l’île et donc approfondir et promouvoir la culture particulière de ce territoire

- favoriser la solidarité nécessaire des iliens face aux menaces naturelles et autres

- défendre l'île et les îliens face à l'administration.

 

 

 

Quelques actions :

 

- Achat groupé de gilets de sauvetage

- Participation à l'enquête d'utilité publique sur le PPRI

- Rencontres avec des passionnés de l'île et de la Loire (voir à ce propos : le coin lecture)

- Représentation des îliens dans le cadre du SPANC(Service Public d'Assainissement Non Collectif)

- Commémoration des 30 ans de la crue de 1982 – exposition, édition d'un livret et d'un DVD, causerie.

- Réflexion et actions sur la gestion des ouvrages de protection face à la crue

- Soutien aux actions collectives d'îliens : panneaux demandant aux voitures de ralentir

- Pique-nique annuel

- Etc…