Les bois gorgés d'eau

 

Tous les bois ayant séjourné longtemps dans l'eau ne sont pas nécessairement "gorgés d'eau". On trouve parfois des bois qui sont restés durs et encore suffisamment minéralisés pour ne pas se désagréger au séchage. Dans ce cas, un séchage incontrôlé aura surtout pour effet une déformation, parfois spectaculaire, de la pièce qui se conservera dans ce dernier état.
Les bois réellement gorgés d'eau sont des bois où l'eau occupe une part importante de leur masse en ayant pris au cours du temps la place des substances dissoutes. Un séchage incontrôlé pourra alors avoir différents effets destructeurs :
— Un effondrement dans l'épaisseur par affaissement irrégulier des alvéoles du bois.
— Un raccourcissement inégal des fibres entraînant des ruptures multiples dans la longueur et finalement le morcellement de la pièce.
— Une séparation des fibres qui finiront par se disperser. La pièce peut alors disparaître totalement.
La première précaution consiste donc à maintenir le bois en immersion dans l'eau pour qu'il garde son volume, sa forme et sa souplesse.
Ensuite différents traitements peuvent être appliqués pour remplacer progressivement l'eau par des produits qui ne s'évaporent pas et maintiendront la pièce dans sa forme. Les analyses, comme la datation au Carbone 14, doivent être faites avant le traitement qui en fausserait les résultats. Malgré cette précaution, tout traitement doit être réversible, afin de garder la possibilité d'analyses futures non pratiquées ou encore inconnues.